L'Année de grâce

Kim Liggett

Casterman

  • par (Libraire)
    12 avril 2021

    un roman bouleversant, écrit avec autant de force que de sensibilité.

    Enorme coup de cœur pour cette dystopie palpitante !

    L'auteure nous offre un roman bouleversant, écrit avec autant de force que de sensibilité.

    À l'instar des jeunes femmes qui reviennent méconnaissables de leur Année de grâce, vous ressortirez transformé de cette lecture, si vous en ressortez... car après ça, votre vision du monde pourrait quelque peu être modifiée.

    À Garner County, les hommes dirigent, les femmes obéissent.

    Avant leur Année de grâce, les jeunes filles sont dangereuses, leur « magie » attire les hommes. Mais que se passe-t-il durant cette année d'exil pour que les filles en reviennent femmes, et dociles ?

    Tierney, 16 ans, intelligente et rebelle donc hautement dangereuse, compte bien le découvrir.

    Et si tout était sur le point de changer ?

    (Attention : scènes de harcèlement et de violence pouvant heurter la sensibilité – lecture conseillée à partir de 15 ans)


  • par (Libraire)
    5 mars 2021

    Coup de coeur du Passage Culturel

    Sombre, magique et haletant !

    Au comté, les jeunes filles en fleur doivent partir en année de grâce pour se débarrasser de leur magie. Les règles sont claires : aucune adolescente n'y échappe et les générations précédentes n'ont pas le droit d'en parler.
    Thierney, qui a 16 ans, s'apprête à partir en année de grâce comme le veut la coutume. Pourtant, la jeune fille ne se sent ni puissante ni magique !
    Que se cache-t-il derrière cet étrange rituel ?
    Personne ne le sait. Mais l'adolescente a bien l'intention de tirer les choses au clair. Pour le meilleur comme pour le pire !

    Laëtitia


  • 2 février 2021

    Gros coup de coeur de Pascale pour cette dystopie qui a su renouveler le genre d' "Hunger Games" et des très nombreuses sorties de ses dernières années, avec une formidable héroïne qui se révèle au fil des pages en luttant pour sa survie mais aussi celle des autres filles.

    Un roman aux messages féministes forts, qu'on ne lâche plus une fois commencé et qui peut être lu par absolument tout le monde, dès 14 ans.


  • 22 janvier 2021

    Une dystopie sur les conditions de la femme dans sa plus grande cruauté mais avec un message d'espoir : main dans la main, de génération en génération, nous avons le pouvoir de changer les choses. Une Servante Ecarlate pour ados/
    À partir de 16 ans.


  • par (Libraire)
    14 novembre 2020

    Un roman puissant

    Les jeunes filles sont dotées de mystérieux pouvoir, appelé "magie", qu'elles doivent expier, une année durant, dans un camp à l'extérieur de la cité. A leur retour, si elles reviennent, elles pourront être données en mariage ou aller travailler aux champs.

    Là-bas, aucune pitié entre les filles du groupe. Ensemble, mais aussi les unes contre les autres, elles vont devoir survivre, comme l'ont fait d'autres avant elles.

    Cette année de survie dont on ne dira rien à son retour.
    Cette année dont on taira la peur qu'ont inspirée les braconniers.

    Avis aux amateurs de la "Servante Ecarlate" et d'"Hunger Games" : on y retrouve les bons ingrédients de ces univers.


  • par (Libraire)
    12 novembre 2020

    Attention, roman d'exception, dystopie glaçante !

    Dans une société dominée par les hommes, les femmes sont considérées comme dangereuses, comme des êtres maléfiques, et doivent se conformer aux lois des hommes de la communauté. En cas de rébellion, ils n'hésitent pas à les supprimer!
    Pour tuer en elle toute magie, la communauté exige que pendant une année, les jeunes filles de 16 ans soient exilées sur une île, dans un campement rudimentaire, en pleine nature, livrées à elles -mêmes. Un an d'exil, un an d'épreuves...
    Dans la lignée de La servante écarlate de Margaret Atwood, La lettre de Nathaniel Hawthorne et Hunger Games réunis !
    A lire ABSOLUMENT
    A partir de 15 ans
    Maryline


  • par (Libraire)
    10 novembre 2020

    Un ruban blanc dans les cheveux des jeunes filles, rouge pour les adolescentes, qui entrent en année de grâce et noir pour les épouses.
    Les autres finiront travailleuses en dehors des murs de la ville. Enfin, pour celles qui reviennent ...

    Quand toutes espèrent un voile, promesse de mariage, avant leur départ, Tierney aspire à conserver sa liberté et aller travailler aux champs à son retour, mais rien ne va se passer comme elle le pensait.
    Elle n'aura pas le temps de s'appesantir sur les sentiments d'incompréhension et de trahison qui l'envahiront qu'elle devra se débattre pour survivre. Car lors de cette année, isolées et livrées à elles-mêmes, dans le but de se départir de la magie qui les rendent dangereuses, tout est possible ... Même le pire puisque personne ne parle de l'année de grâce. C'est interdit.

    Kim liggett nous propose un texte fort et prend des risques avec cette dystopie, à la croisée des univers de la Servante Écarlate, Hunger Games et Sa Majesté des Mouches pour ne citer qu'eux ...
    Une jeune fille rebelle, attentive et dont le seul souhait est de ne pas renoncer à sa liberté. C'est sans compter sur les carcans où s'est enlisée la société. Et s'il ne suffisait finalement que d'ouvrir les yeux ?

    Un roman d'apprentissage percutant qui aborde les notions de liberté et de féminisme. Un texte qui nous pousse à regarder mais surtout à voir réellement. Reviendrez vous de l'année de grâce vivant(e)s ? en tout cas vous n'en ressortirez pas indemnes !

    Jessy


  • par (Libraire)
    4 novembre 2020

    wahou !

    Celles qui survivront ne seront plus jamais les mêmes.

    « Personne ne parle de l’année de grâce. C’est interdit.
    Nous aurions soi-disant le pouvoir d’attirer les hommes et de rendre les épouses folles de jalousie. Notre peau dégagerait l’essence pure de la jeune fille, de la femme en devenir. C’est pourquoi nous sommes bannies l’année de nos seize ans : notre magie doit se dissiper dans la nature afin que nous puissions réintégrer la communauté.
    Pourtant, je ne me sens pas magique.
    Ni puissante. »

    Un an d’exil en forêt.
    Un an d’épreuves.
    On ne revient pas indemne de l’année de grâce.
    Si on en revient.

    Un roman d’exception « dans la lignée de La Servante écarlate, Sa Majesté des mouches et Hunger Games. » Goodreads
    Merci Casterman !

    Puissant, ce roman l'est assurément !
    Trouvant le commentaire de l'éditeur parfait, nous tenons juste à dire que nous avons aimé ce livre, le monde qu'il décrit, le personnage de Tierney, les références qu'il draine, la tension qu'il procure.
    A lire dès 13 ans, le cœur bien accroché !


  • par (Libraire)
    2 novembre 2020

    Un roman qui vous fera passer par toutes les émotions !

    L'année de grâce est un mystère ... Personne ne sait ce qu'il s'y passe, où elle se déroule, ni combien en reviendront vivante...
    Chaque année, un groupe de jeune femme part de la communauté pour son "année de grâce". Tierney, l'héroïne ne compte pas se laisser influencer par les croyances et compte bien rester fidèle à sa personnalité et à ses convictions.
    Un roman poignant qui vous fera peur, qui vous révoltera mais aussi qui vous surprendra par la force de son héroïne.
    Ce roman féministe à destination des ados (et pas que ! ) est une très belle découverte !


  • par (Libraire)
    2 novembre 2020

    Kim Liggett réussit un roman poignant et efficace.

    Dans le comté de Garner, on dit des filles arrivées à l'âge de seize ans, qu'elles ont le pouvoir d'attirer les hommes dans leur lit, de rendre les femmes folles de jalousie. Les hommes croient même que leur peau émet un aphrodisiaque puissant. C'est pourquoi elles sont bannies de leur communauté pour leur seizième année afin de libérer leur magie dans la nature afin qu'elles puissent revenir purifiées et prêtes pour le mariage. Mais toutes ne rentreront pas vivantes.
    "L'année de grâce" est un roman dystopique, un roman d'apprentissage, un roman féministe. Une belle combinaison entre "The Handmaid's tale" , "Hunger games" ou encore "Sa majesté des mouches". Difficile de lâcher le roman malgré une atmosphère malsaine, cruelle et violente.


  • 30 octobre 2020

    Un roman coup de poing et coup de cœur

    Tierney vit dans un village où les hommes ont le pouvoir et où les femmes sont soit des épouses soit des travailleuses. Elles n’ont pas d’autres alternatives hormis l’exil. Mais avant tout mariage, avant tout travail, les femmes doivent passer l’année de leur seize ans en forêt, loin des hommes, et profiter de ce bannissement pour expulser toute la magie dormante en elles.
    Le tour est venu pour Tierney, et une trentaine d’autres jeunes femmes. Mais toutes ne reviendront pas de ce singulier voyage, et personne n’en reviendra indemne. Que se passe-t-il dans cette forêt ? Quels sont les secrets de cette année de grâce ? Les femmes sont-elles réellement des sorcières dangereuses qu’il faut à tout prix contrôler pour sauver les hommes ?
    Durant son année de grâce, Tierney va lever le voile sur ces questions et va découvrir beaucoup de choses sur son village, sur la forêt et surtout sur elle-même et sur la sororité.
    Ce roman est un coup de poing et un coup de cœur, à remettre dans les mains de toutes les jeunes femmes (adolescentes et jeunes adultes) de son entourage.


  • par (Libraire)
    18 octobre 2020

    1ère règle : on ne parle pas de l'année de Grâce

    Un gros coup de cœur pour cette dystopie à la croisée de la Servante écarlate, de Hunger Games et The book of Ivy.
    Dans une société où les hommes dominent, de jeunes femmes sont choisies pour se marier à leur retour de leur année de grâce. Année initiatique, dont le contenu est tu par celles qui l'ont vécue, et encore plus par celles qui n'en sont pas revenues.


  • par (Libraire)
    18 octobre 2020

    UN COUP AU COEUR

    La fusion ultime entre Hunger Games et la Servant écarlate !

    Rarement un roman pour adolescents vous touchera autant (et cela quel que soit votre âge !). Terrible et merveilleuse histoire de ténacité et de résilience, L'année de grâce nous fait découvrir une société où les femmes sont totalement soumises dans tous les aspects de leur vie. Elles ne sont même pas maîtresses de leur maisonnée. Ne choisissent rien des étapes de leur vie...
    Quand une fille grandit et devient adolescente, elle doit vivre une année d'isolement appelée Année de grâce. Cette période sert à faire partir la magie qui habite en elles pour que les hommes les jugent aptes à se marier.

    Mais la narratrice va peu à peu faire bouger les lignes de cette communauté au mœurs horribles... MAGNIFIQUE.


  • par (Libraire)
    16 octobre 2020

    Le roman féministe de la nouvelle génération

    Un roman qui m'a bouleversée, retournée, changée. Celui-ci se hisse en coup de cœur absolu. Vraiment. J'ai cette terrible sensation que me laissent les bons livres : la (presque) certitude de ne jamais plus rien lire d'aussi bien.
    Lisez-le, Passez-le. Il est beau, juste et important et c'est réellement un roman gracieux.
    L'intrigue rappelle beaucoup la Servante Écarlate, c'est vrai, mais aussi notre quotidien invisible. Un appel à la sororité urgent, pressant.


  • par (Libraire)
    13 octobre 2020

    "Haletant, captivant, émouvant, surprenant !"

    Quelle claque que ce nouveau roman young adult ! Haletant, captivant, émouvant, surprenant ! Au-delà de l’intrigue qui semble vue et reçue, cette histoire sort des codes et fait évoluer ses personnages avec aplomb. Dans ce récit, les tumultes psychologiques de la narratrice se font nôtres, tout comme ses envies de révolution, sa détermination à toutes épreuves (fort nombreuses) et sa rage de vivre comme elle l’entend. Enfin, tous les petits pas de l’héroïne page après page, lourds de victoires significatives, aboutissent à une myriade de possibilités et de promesses! Dans une parfaite lignée avec "La servante écarlate", ce roman est à mettre entre toutes les mains ! (De plus de 15 ans)


  • par (Libraire)
    9 octobre 2020

    Arrêtez tout !

    Il vous le faut !
    La comparaison avec La Servante écarlate et Hunger Games était risquée mais le pari est réussi : une dystopie efficace, une héroïne avec qui on évolue tout au long de la lecture, un final époustouflant, mais quelle lecture... !


  • par (Libraire)
    5 octobre 2020

    Toutes les jeunes filles sont bannies l'année de leurs 16 ans car leur magie est trop dangereuse. Pendant une année entière, elles devront survivre ensemble dans la forêt et se débarrasser de toute trace de magie. Aucune fille ne sait à quoi s'attendre si ce n'est que beaucoup d'entre elles ne reviendront jamais. Que se passe-t-il réellement lors de cette année de grâce si mystérieuse ?
    Une dystopie incroyable dans la lignée de Hunger Games et La servante écarlate. Un véritable page-turner haletant, surprenant, et parfois effrayant.

    - Anaïs


  • par (Libraire)
    30 septembre 2020

    Un roman qui remet en cause les croyances établies dans un monde construit par les hommes.

    Les femmes ont ce pouvoir, terrible, descendant d'Ève qui leur permet de séduire et détruire les hommes l'année de leurs 16 ans. Elles sont donc envoyées en année de grâce, loin, dans la nature. Mais personne ne sait ce qui s'y passe. Elles en reviennent maigres, malades et souvent blessées, défigurées. Si elles reviennent vivantes. On ne parle de ce qui arrive pendant ce pèlerinage.
    Mais l'héroïne ne sent pas sa magie, elle est sûre de ne pas en avoir. Pourquoi donc faire pénitence ? Et si tout était inventé par les hommes ? Ne faudrait-il pas de rebeller, comme dans ses rêves interdits ?
    Un roman hors du temps, un critique sociale et féministe d'une communauté pieuse qui punit les femmes.


  • par (Libraire)
    29 septembre 2020

    Entre roman dystopique et roman d'apprentissage, ce livre interroge la place de la femme dans la société.
    Un roman rythmé, angoissant et prenant.


  • par (Libraire)
    22 septembre 2020

    Dès 13 ans

    Comme pour les autres filles de son âge, pour Tierney c'est l'année de grâce, celle où elle devra se purifier de sa magie durant une année, exilée en forêt.
    Une année imposée par les hommes, secrète pour les femmes, dans une société terrifiante et qui nous rappelle les anciennes chasses aux sorcières.

    Un roman fort, où l'héroïne montre le chemin de la vérité, de la volonté et de l'initiation...

    Dans la lignée des dystopies Jeunesse mais aussi non loin de la "Servante écarlate", ce texte est percutant et horrible à la fois.