Macron le prince et la république - Chronique d’un quinquennat mouvementé
EAN13
9782383263807
Éditeur
Éditions les 3 colonnes
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Macron le prince et la république - Chronique d’un quinquennat mouvementé

Éditions les 3 colonnes

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782383263807
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    17.99

Autre version disponible

Cet essai est la chronique du quinquennat d’Emmanuel Macron, sous l’angle de
son pouvoir personnel, de son comportement et des résultats des politiques
suivies, dans quelques domaines choisis. Ni à charge ni à décharge, il cherche
à comprendre la complexité des mutations en cours.

Trois auteurs permettent d’apprécier ce quinquennat :

• Nicolas Machiavel (1469-1527) qui écrit Le Prince au début du XVIe siècle,
dans la Florence de la Renaissance. Toujours d’actualité pour comprendre à
quelles conditions un « prince » peut se maintenir au pouvoir en conservant
l’estime et l’affection de son peuple.

• Michel Crozier (1922-2013) qui publie en 1964 Le phénomène bureaucratique.
Sociologue, spécialiste de l’administration française et des grands corps de
l’État.

• Gérard Mendel (1930-2004) qui publie La révolte contre le père en 1968.
Anthropologue et psychanalyste, spécialiste du phénomène autorité et de la
démocratie participative.

En France sous cette « monarchie républicaine » qu’est la Ve République, un
jeune et ambitieux président, c’est un Prince. Mais le pouvoir personnel est-
il compatible avec une démocratie moderne ? Macron a bâti son ambition sur ce
compromis, en renouant avec le gaullisme « vertical » des origines. Mais la
légitimité du général était immense en 1945, large encore en 1958, moindre en
1969... Celle de Macron, plus étroite dès le départ, qu’est-elle devenue ?
Dans cette chronique, les évènements sont classés par rubriques (les réformes,
la diplomatie, l’Europe, le dérèglement climatique...). Certains thèmes sont
approfondis, soit en clarifiant des notions confuses (rigueur, réforme,
promesse, participation, concertation, évidence, preuve...) soit en
questionnant des idéologies (libéralisme, islamisme, individualisme,
populisme...). L’objectif de cet essai est d’exercer l’esprit critique, de se
débarrasser des fake news, qui ne sont que des mensonges et prolifèrent à
partir du discrédit de la politique, principalement sur les réseaux sociaux.
Pour ce quinquennat finissant comme pour le suivant, la méthode détermine
toujours le résultat et la démocratie relève des deux. En ces temps
incertains, c’est au citoyen d’agir !

Né en 1941, Philippe BRACHET est sociologue et économiste de formation.
Aujourd’hui à la retraite, ce maître de conférences en sciences politiques a
enseigné à l’université Paris-X Science et sociétés, les sciences
administratives, l’analyse des politiques publiques, les réformes de l’État
sous la Ve République et les services publics en Europe. Depuis 1972, il a
publié aux éditions Publisud et L’Harmattan, neuf ouvrages sur les mutations
des services publics et la crise de la citoyenneté aux niveaux local, national
et européen.
S'identifier pour envoyer des commentaires.