Mon combat contre les empoisonneurs, Comment les lobbies industriels s'organisent pour continuer à vendre leurs produits toxiques
EAN13
9782707166722
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Cahiers libres
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mon combat contre les empoisonneurs

Comment les lobbies industriels s'organisent pour continuer à vendre leurs produits toxiques

La Découverte

Cahiers libres

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782707166722
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    10.99

Autre version disponible

" Ancien vice-président de l'Agence française de sécurité sanitaire de
l'environnement et du travail (Afsset), André Aschieri dénonce la récente
fusion de cet organisme avec l'Agence française de sécurité sanitaire des
produits de santé (Afssaps) : sous couvert de rationalisation, estime celui
qui est également maire écologiste de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes), il
s'agit de faire taire un organisme jugé trop indépendant. L'auteur détaille
alors la lutte des industriels contre le principe de précaution. Le lobbying
trouve des relais au sein de certaines élites politiques et administratives.
La même logique de profit amène, selon Aschieri, à sous-évaluer tout risque
sanitaire industriel dans des domaines variés : nucléaire, organismes
génétiquement modifiés (OGM), nanomatériaux, ondes de la téléphonie mobile,
boissons énergisantes, abus de sel ou de sucre... A contrario, dans le seul
but de vendre des vaccins, les mêmes groupes d'intérêt n'hésitent pas à semer
la panique devant une banale épidémie de grippe (le virus H1N1 lors de l'hiver
2009-2010). L'auteur en appelle donc à la mobilisation des citoyens, qui
peuvent trouver sur Internet des études scientifiques internationales mesurant
la réalité des risques sanitaires. "
LE MONDE DIPLOMATIQUE

" Documents et preuves à l'appui, l'auteur (ancien président de l'Agence
française de sécurité sanitaire) révèle comment, pour protéger leurs marchés,
des lobbyistes s'efforcent d'influencer les gouvernements et ceux qui font la
loi, mais aussi de neutraliser les agences chargées d'évaluer la toxicité des
produits. Cela d'autant plus que ces produits - qui entrent dans notre
alimentation, nos vétements, notre mobilier, nos médicaments - connaissent
d'intenses transformations... "
L'HUMANITÉ DIMANCHE

" Le très attachant André Aschieri, écolo avant l'heure et maire de Mouans-
Sartoux, poursuit son combat contre les "empoisonneurs". Il démontre, épaulé
par le journaliste Roger Lenglet, l'action dévastatrice pour la santé publique
des lobbies industriels. Au-delà du nécessaire travail d'enquête, c'est la
perspective politique qu'offre l'auteur qui passionne: pour lui, l'avenir est
à l'expertise citoyenne, seul moyen d'insuffler de la démocratie là où elle
serait plus que jamais nécessaire: la santé et l'environnement. "
REGARDS

" Dans ce livre, l'auteur, ancien vice-président de l'Agence française de
sécurité sanitaire environnementale et du travail dévoile la manière avec
laquelle les grands lobbies industriels s'organisent en France et en Europe
pour paralyser la prévention. Et ce, malgré la progression dévastatrice des
maladies "environnementales". Il explique aussi comment, à son sens, élus et
responsables politiques apportent à ces lobbies un soutien actif. un ouvrage
fort donc, très bien argumenté avec documents et preuves à l'appui, qui laisse
aussi transparaître un grand message d'espoir: l'émergence des réseaux et
d'experts citoyens constituant un contre-pouvoir face à la puissance des
empoisonneurs. "
NICE MATIN

" S'appuyant sur une documentation très fouillée autant que sur son expérience
d'élu, André Aschieri, ancien député des Alpes-Maritimes, nous montre, comment
les lobbies industriels influencent les gouvernements, les élus et
l'administration et notamment les agences chargées de contrôler leurs
activités. Ancien vice-président de l'Agence française de sécurité sanitaire
environnementale, il sait de quoi il parle. Il montre toute l'importance d'un
contrepouvoir citoyen. "
ALTERNATIVE SANTÉ
S'identifier pour envoyer des commentaires.