Abiola et le talisman du vent, Les champions célestes, tome 1
EAN13
9791096622900
Éditeur
Editions Plumes Solidaires
Date de publication
Collection
Plumettes
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Abiola et le talisman du vent

Les champions célestes, tome 1

Editions Plumes Solidaires

Plumettes

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9791096622900
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    4.99

Autre version disponible

**Trois amis qui entrent au collège, des Divinités Africaines en difficulté,
une aventure unique...**

**RÉSUMÉ**

À son entrée au collège dans une toute nouvelle école, Abiola s’inquiète
d’être séparée de ses deux meilleurs amis, Hui lin et Francis.

Mais la rentrée lui réserve de nombreuses autres surprises : la Déesse des
mers, une des Divinités locales - les Orishas - les plus importantes, lui
apparaîtra en rêve. Elle lui demandera son aide pour résoudre un problème
singulier : le talisman d’Oya, la Déesse du vent, aurait été volé puis caché
dans le monde humain, hors de leur portée divine...

Pour mener à bien cette mission, Abiola et ses amis deviendront des gardiens
célestes, avec des pouvoirs magiques bien à eux...

**Retrouvez Abiola, Francis et Hui Lin, désormais au collège, dans la suite
de leurs aventures fantastiques... et divines !**


**EXTRAIT**


Quand elle eut terminé, Hui lin avait la bouche si grande ouverte qu’une
mouche aurait pu s’y loger. Francis la lui ferma d’un geste, s’attirant un
regard noir de la Chinoise, avant de croiser les bras sur sa poitrine.

— Tu veux dire que, tout d’un coup, tu as des pouvoirs ? interrogea le garçon,
sceptique. Faudra que tu le prouves...

Abiola se sentit embarrassée. Elle n’avait pas pensé à demander le mode
d’emploi.

— Je ne les ai pas essayés, se lamenta-t-elle en regardant son poignet. Je ne
sais pas comment c’est censé marcher...

— Ha ! s’écria Francis, l’air triomphant. Je suis sûr que c’est du vent, tout
ça !

— Littéralement ! appuya Hui lin en riant sous cape.
S'identifier pour envoyer des commentaires.