A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts).

Qualité de vie et schizophrénies
EAN13
9782742004850
ISBN
978-2-7420-0485-0
Éditeur
John Libbey
Date de publication
Collection
Pathologie, science, formation
Nombre de pages
140
Dimensions
21,9 x 14,5 x 0,8 cm
Poids
230 g
Langue
français
Code dewey
362.26
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Le concept de qualité de vie est l'objet d'un intérêt croissant en psychiatrie. En témoigne la multiplication des échelles destinées à en évaluer la teneur. Il est en effet de plus en plus nécessaire de prendre en compte l'appréciation du patient sur le vécu de son traitement et de sa maladie, car les critères habituels sur lesquels repose l'évaluation d'une prise en charge médicale ne sont plus suffisants à l'heure actuelle. Il est également aujourd'hui reconnu que l'évaluation de l'impact de la prise en charge médicale et/ou sociale des individus sur leur qualité de vie présente un grand intérêt dans l'aide à la décisionLes deux éminents spécialistes qui ont rédigé ce guide ont adopté une démarche très didactique : après l'histoire et la problématique du concept de qualité de vie et un essai de la définition qui peut en être donnée aujourd'hui, un chapitre est consacré à son évaluation : par qui ? comment ? et quand évaluer ?Une place importante est ensuite accordée aux différents types d'instruments pouvant permettre cette évaluation par les acteurs de santé, les patients et la collectivité.Une place importante est ensuite accordée aux différents types d'instruments pouvant permettre cette évaluation par les acteurs de santé, les patients et la
Les deux derniers chapitres sont consacrés aux études de qualité de vie dans le domaine particulier de la schizophrénie, en ce qui concerne les services et les traitements, notamment l'utilisation des psychotropes.La conclusion est un plaidoyer en faveur de ta redéfinition d'une stratégie dédiée précisément à la perception qu'ont les patients souffrant de schizophrénie de leur qualité de vie et en faveur également de la création de nouveaux instruments propres à la France et mieux adaptés à cette évaluation.
S'identifier pour envoyer des commentaires.