La connaissance sociale sur la mesure et sur le développement psychologique de l’enfant dans l’univers traditionnel congolais, Essai de psychologie
Éditeur
Le Lys Bleu Éditions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La connaissance sociale sur la mesure et sur le développement psychologique de l’enfant dans l’univers traditionnel congolais

Essai de psychologie

Le Lys Bleu Éditions

Offres

  • AideEAN13 : 9791037710000
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    3.99

  • AideEAN13 : 9791037710000
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    3.99

Autre version disponible

Les structures spatiales, dans le milieu congolais, ont une référence au corps
propre et les termes qui servent à les désigner dans les langues congolaises
paraissent subjectifs, vagues et imprécis. Les Congolais considèrent la mesure
comme un moyen d’expression des valeurs cardinales de la tribu, valeurs
d’humanisme et de charité. Ces valeurs sont comprises, exprimées ou
satisfaites par l’individu, à travers son corps, la geste de son corps, le
corps utilisé comme unique étalon dans le système métrique traditionnel.
Les Congolais conçoivent la grossesse comme le résultat de l’action d’une
puissance extérieure qui, ayant été investie de l’onction familiale de
procréation (une sorte de pouvoir susceptible de rendre fertile une fille
ayant atteint l’âge de procréer), place un esprit (un membre de la famille, du
lignage, du clan mort) venu de l’eau ou de la forêt, dans le ventre d’une
fille ou d’une femme. Cet esprit installé dans le ventre prend les
caractéristiques d’un être vivant qui présentera les traits physiques et/ou
psychologiques du membre revenu.
Pour les Congolais, l’enfant est la réincarnation d’un ancêtre ; la mort selon
eux n’est pas la séparation du corps de l’âme ; c’est le changement de milieu.
On quitte le milieu des visibles pour le milieu des invisibles. La naissance
est le voyage inverse ; l’enfant est un membre invisible revenu.
Le développement psychologique de l’enfant est considéré comme une promesse
qui se réalise suivant un plan naturel immuable de cinq moments essentiels à
traverser. Les rites initiatiques sont des éléments nécessaires pour sa
reconnaissance dans le groupe social auquel il appartient.
Sur les aspects du fonctionnement cognitif et du fonctionnement adaptatif de
l’enfant congolais dans quelques situations concernant la sexualité, la
croyance, l’espace et le langage écrit, un résumé est présenté à la fin chaque
situation traitée.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Psychologue, statisticien, conseiller d’orientation scolaire et
professionnelle, Formateur des formateurs, **Victor Mboungou** a assumé
successivement les fonctions de chef du service de l’enseignement par
correspondance, de chef du service pédagogique, de chef du département de
psychologie à l’université nationale du Congo (Université Marien Ngouabi) et
de directeur général des examens et concours, de l’orientation et des bourses
au ministère de l’Éducation nationale du Congo.
S'identifier pour envoyer des commentaires.