Ainsi vont les gens, Recueil de nouvelles
Éditeur
Phénix d'Azur éditions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ainsi vont les gens

Recueil de nouvelles

Phénix d'Azur éditions

Offres

  • AideEAN13 : 9782379880476
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    6.99

  • AideEAN13 : 9782379880476
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    6.99
Mais qui ? Ceux que nous voyons passer, que nous croisons, tous ces «
misérables petits tas de secrets « qui nous ressemblent tellement. Ce sont
eux, mais c’est surtout nous. D’où viennent-ils ? Qu’est-ce qui a façonné leur
personnalité ? A quoi pensent-ils ? Qu’espèrent-ils ? Un jour, ils ont fait un
choix qui leur paraissait ordinaire, anodin, sans savoir que ce court moment
décidait de leur avenir, et c’est ainsi que, sans s’en rendre compte, on peut
devenir soit préfet soit clochard ( _Les trois vies de Jean Martin_ ).Parfois,
ce n’est pas un choix délibéré qui a décidé de leur avenir, mais un élément
extérieur sur lequel ils n’avaient aucune prise. Exemple : s’il n’avait pas
plu le 19 octobre 1905, Fernande ne serait pas morte sous les balles de son
compagnon à la suite d’une dispute dérisoire ( _L’artiste et son modèle_ ). Et
si un caillou ne s’était pas introduit dans sa chaussure, le jeune Michel
serait mort dans le carnage provoqué par une voiture folle ( _Un caillou dans
la chaussure_ ). On tirera la conclusion qu’il faut se méfier des idées
préconçues et du portrait que nous risquons de tracer de ceux que nous
rencontrons sans connaître leur vie au-delà des apparences. Des villageois
auront ainsi l’occasion de regretter longtemps l’idée qu’ils s’étaient forgée,
dans l’ignorance, de la fille du vent. La vie de ces individus, nos
semblables, nos frères, résulte souvent d’une série d’événements que, faute
mieux, nous appellerons des accidents, dans la mesure où ils sont imprévus,
involontaires, n’offrent aucune visibilité sur leurs conséquences et réduisent
à néant notre libre arbitre. Il arrive même que plusieurs accidents
s’enchaînent pour aboutir à une destinée totalement imprévisible (Voir
_L’accident_ ). A partir du moment où on a conscience de ce phénomène, le
regard que nous portons sur nos semblables ne peut plus être serein ; nous
savons bien alors que trop d’éléments nous manquent pour juger objectivement
et nous ne pouvons adopter avec humilité qu’une seule ligne de conduite : le
doute.

À PROPOS DE L'AUTEUR

**Charles Bottarelli** est né en novembre 1941 à Toulon, de parents ouvriers
horticoles. Il a vécu toute son enfance et son adolescence dans sa ville
natale. Il en conserve un goût marqué pour l’histoire de sa région. Le choix
d’une carrière dans la fonction publique l’amènera successivement à Lyon,
Paris et Marseille, avec retour à Toulon en 1970. Entre 1995  et 2006 il
s’investit dans le mensuel satirique « Cuverville » qui combat l’extrême-
droite installée à la mairie. Le temps de la retraite professionnelle venu, il
décide de se consacrer à l’écriture. Un premier livre, à caractère
documentaire, est publié en 2004 : _Toulon 40, chronique d’une ville sous
l’Occupation_ . Puis, en 2006, c’est un roman, _Alice l’Italienne_
(prochainement disponible chez Phénix d'Azur), qui est la biographie
imaginaire d’une jeune fille sous Mussolini. Il reçoit ensuite une commande
des Editions de Borée pour une série de six ouvrages portant sur les Grandes
Affaires Criminelles dans le Var et dans les Bouches-du-Rhône. Il revient au
roman avec un ouvrage qu’il définit comme « satirico-policier », _Corde raide
et sac de noeuds_ publié chez Transbordeurs. Vont suivre divers titres lui
permettant de puiser son inspiration dans l’histoire du Sud-Est avec _La
colère des rusquiers_ (Editions du Mot passant , 2011) ou _Les moutons de
Jean-Baptiste_ (Ed. Lucien Souny, 2013) qui lui vaut d’obtenir le prix 2014 de
l’Académie Littéraire de Provence. D’une façon générale, il veille à situer
précisément ses personnages dans le lieu et dans le temps, n’hésitant pas à
mêler la fiction pure à des situations réelles. En 2014, il a obtenu le prix
de l’Académie de Provence pour Les Moutons de Jean-Baptiste. L’auteur vit
aujourd’hui à côté de Toulon.
S'identifier pour envoyer des commentaires.