L'Évolution de l'art vers l'immatériel
Éditeur
Éditions Allia
Date de publication
Collection
PETITE COLLECTION
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Évolution de l'art vers l'immatériel

Éditions Allia

Petite Collection

Offres

  • AideEAN13 : 9791030413229
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    3.99

  • AideEAN13 : 9791030413236
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    3.99

Autre version disponible

Le 3 juin 1959, Yves Klein donne une conférence à la Sorbonne : "L’évolution
de l’art vers l’immatériel". Porte d’entrée idéale vers son œuvre et sa
biographie, ce texte révèle les motifs constitutifs de son œuvre: le rituel,
la couleur, le vide, le judo, le ciel et le feu… Au-delà de la provocation et
la performance, il élabore une théorie autant poétique que spirituelle d’un
art sans limites, à l’instar du travail d’un John Cage sur le silence. Nombre
des pistes esquissées ici aboutiront dans les années suivantes. Yves Klein
élaborera par exemple une Architecture de l’air, ou encore délivrera des reçus
aux acquéreurs d’œuvres immatérielles. Avant de mourir, il confie à un ami :
"Je vais entrer dans le plus grand atelier du monde. Et je n'y ferai que des
œuvres immatérielles." Yves Klein (1928-1962) est un artiste français. En
1957, il met au point le "bleu Klein", signature de ses monochromes. En 1958,
il expérimente sa technique emblématique du "pinceau vivant" : une femme au
corps enduit de peinture qu’elle applique sur la toile. Dès lors, Klein
s’évertue à s’affranchir de la ligne et du dessin. Il a une première crise
cardiaque en 1962, après avoir assisté à la projection de Mondo Cane, dans
lequel son travail est tourné en dérision. Il meurt le 6 juin 1962.
S'identifier pour envoyer des commentaires.