Espace et récit de fiction, Le cycle indien de Marguerite Duras
Éditeur
Presses Universitaires du Septentrion
Date de publication
Collection
Objet
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Espace et récit de fiction

Le cycle indien de Marguerite Duras

Presses Universitaires du Septentrion

Objet

Offres

  • AideEAN13 : 9782757426883
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    11.99

Autre version disponible

« Lol resta toujours là où l’événement l’avait trouvée ». À son entrée dans
l’histoire, le personnage est chez Marguerite Duras stoppé net. Confronté à un
événement traumatique, impossible à oublier comme à convertir, il est rendu à
la vacance d’une vie privée de conquêtes. On le voit alors aller et venir,
dans un exercice élaboré de reprises et de redites, avant qu’il n’envisage la
seule décision susceptible d’orienter l’histoire : revenir se placer au lieu
même où son existence fut gagée. Mais pénétrer dans ce haut lieu ne ranime pas
les faits vécus. Le Ravissement de Lol V. Stein se ferme. Son monde survit
cependant par le développement du cycle, ou plutôt par son enroulement, à
travers Le Vice-consul et L’Amour, décrivant, sur le tracé de la danse
inaugurale, un soir de bal au casino municipal de T. Beach, une large boucle
spiralée. Chez Marguerite Duras, le récit accorde à l’espace l’importance
qu’il refuse à l’intrigue. Au contact de cette œuvre, il s’agit de rendre à la
poétique du récit de fiction la dimension de l’espace trop longtemps sacrifiée
à l’évidence des interactions entre temps et récit. Espace et narration,
espace et perception, décor et représentation donneront à cette poétique
construite avec le soutien de la linguistique et de la phénoménologie ses
grands axes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.