Conjuration du général Malet contre Napoléon
Éditeur
Collection XIX
Date de publication
Collection
Hors collection
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Conjuration du général Malet contre Napoléon

Collection XIX

Hors collection

Offres

  • AideEAN13 : 9782346144099
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    2.99
« La conjuration du général Malet, contre la puissance de Napoléon, est un
épisode marquant de l’histoire de l’empire français.
A l’époque où elle eut lieu, les événemens, aussi variés qu’importans qui
remplissaient la scène politique, firent oublier cette entreprise avant même
qu’on en eût connu les circonstances.
Le gouvernement impérial avait le plus grand intérêt à ensevelir dans l’oubli
une tentative qui avait indiqué son côté faible, et prouvé que sa robuste
constitution ne tenait qu’à un fil, la vie de Napoléon. Le même intérêt
existait pour les hommes en place auxquels Malet avait porté ses premiers
coups.
Ceux-ci ayant en main la direction de l’esprit public et la surveillance de la
presse, ne négligèrent aucun moyen d’empêcher que les détails de cette
conjuration vinssent à la connaissance du public.
Le voile dont ils la couvrirent n’a point encore été percé.
Le récit qu’en donnent les auteurs de la Biographie des contemporains, à
l’article Malet, est de nature à fausser l’opinion publique sur cette affaire.
Un des journaux quotidiens de la capitale Fa jugée d’une manière aussi
erronée, lorsqu’à propos de l’insurrection éclatée à Lisbonne, contre
l’autorité royale, il l’a comparée à une échauffourée dans le genre de celle
de Malet.
Cette erreur générale nécessite une rectification dans l’intérêt de
l’histoire.
Celui qui l’entreprend a eu connaissance d’un rapport mis sous les yeux de
Napoléon à son retour de Moscou.
C’est dans cette pièce, connue seulement de deux personnes, qu’il a puisé les
détails que l’on trouvera dans la relation suivante.
Napoléon a reçu plus de vingt récits-rapports sur l’entreprise de Malet, les
uns dictés par le devoir, les autres par le zèle.
L’auteur a emprunté le récit qu’il présente au public dans celui de ces
rapports que Napoléon jugea le plus clair et le plus complet dans son
ensemble. C’est la seule garantie qu’il puisse offrir de l’exécution de son
exposé. »

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale
de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes
classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.