A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts).

Sorcier de l'île d'Orléans (Le), Le crépuscules des arcanes -3
Éditeur
"Alire"
Date de publication
Collection
Le Crépuscule des arcanes
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Sorcier de l'île d'Orléans (Le)

Le crépuscules des arcanes -3

"Alire"

Le Crépuscule des arcanes

Offres

  • Aide EAN13 : 9782896158935
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    7.99
Quand Shaor’i retrouve enfin Faustin après la cuisante défaite que leur a
infligée l’Étranger aux Forges du Saint-Maurice, les nouvelles qu’elle lui
transmet ne sont guère encourageantes : non seulement Baptiste a
définitivement perdu la vue, mais Lavallée – le sorcier de l’île d’Orléans – a
pris le contrôle du corps de François Gauthier. Les voilà donc seuls et
amoindris face à un adversaire qui, découvriront-ils bientôt, a poursuivi ses
exactions en envoyant ses wendigos dévaster Notre-Dame des Tempérances. Devant
tous ces morts, Faustin comprend qu’il n’a plus le choix : il devra éliminer
l’Étranger… ou périr à son tour comme tous les habitants du village. Ayant
appris par les maymaygwashi que le père Masse est vivant, contrairement à ce
qu’ils croyaient, Faustin, Baptiste et Shaor’i se mettent en quête du vieil
arcaniste afin d’obtenir son aide. Mais encore leur faut-il se rendre jusqu’à
l’Isle-aux-Grues ; très vite, leur expédition est en proie à de multiples
embûches, la moindre n’étant pas l’attaque du terrible Kabir Kouba ! Or,
pendant que Faustin peine à trouver le moyen de vaincre l’Étranger, ce dernier
prépare déjà sa future armée afin d’envahir Québec… Le Sorcier de l’île
d’Orléans : la palpitante conclusion d’une trilogie qui restera gravée dans
votre mémoire, celle du « Crépuscule des arcanes » !
S'identifier pour envoyer des commentaires.