Michel R.

https://bouquinscritic.blogspot.com/

"Rangé des voitures", qui a toujours lu et qui a encore plus de temps pour lire et pour transmettre son ressenti sur ses lectures via le blog https://bouquinscritic.blogspot.com/

22,00
17 août 2022

Tranches de vie de 2 quadra

"Roman noir et social magnifique sur la grandeur des petites vies et le temps qui passe… Et qu’on ne rattrape plus" - critique Vosges Matin 02/02/2022
Une tranche de vie de 2 quadras (Hélène et Christophe) qui avaient vécu leurs années de lycée ensemble et qui se retrouvent... ou pas
21 moments qui mêlent passé - enfance et adolescence de H et C - post adolescence études supérieures (école de commerce) pour H, Hockey pour C - début de vie d'adulte pour H et C (mariage, enfant(s)) et ce qui peut être considéré comme leur "nouvelle" rencontre et aventure commune.
395 pages d'une écriture admirable, ponctuée d'expressions ciselées telle que "d'un geste hélicoïdal et sûr, elle avait refait son chignon", une description féroce, mais réaliste des "us et coutumes" et des mœurs des cabinets de consulting.
Un titre qui fait référence au tube qui marque les fins de soirée...

Julien Oster

Pli

22,00
17 août 2022

roman social ?

Récit romancé de la lutte des 171 ouvriers d'une papeterie vosgienne (une des plus vielles papet' d'Europe) qui souhaitaient reprendre sous forme de SCOOP l'outil de travail qu'une multinationale voulait voir disparaitre...
ma critique n'est pas objective car j'ai vécu ma jeunesse à Docelles "cité du papier". "Captivant roman social noir" agréable à lire, comportant néanmoins un certain nombre de clichés : personnages plus vrais que nature mais l'ambiance qui régnait dans ce village qui ne vivait que par et pour ses 2 papeteries est parfaitement décrite

21 octobre 2021

Déception...

le titre m'avait emballé... et il n'y a eu que le titre... l'intrigue est "cousue de fil blanc d'un diamètre de 0.001 micron" ; les personnages sont caricaturaux...

Roman

Au Diable Vauvert

18,00
21 octobre 2021

Trop "classique" par rapport aux productions antérieures

Autant j'avais trouvé le liseur du 6h27 et surtout la Fissure comme sortant de l'ordinaire, avec une dimension surréaliste, autant Malamute m'a déçu car trop "cousu de fil blanc" avec néanmoins l'engloutissement localisé sous la neige qui est une vraie trouvaille