Dialogue avec Marin Schaffner

Wildproject

8,00
10 décembre 2020

Des pistes pour transformer l'action et dépasser nos enfermenements

Marin Schaffner a rencontré Isabelle Stengers pour la rédaction de l’ouvrage collectif « Un sol commun » pour les 10 ans des éditions Wildproject. L’entretien fut plus long prévu et iels décidèrent d’en faire un livre entier sous la forme d’un dialogue qui se veut « à la fois un voyage, une promenade et une immersion dans la philosophie profondément écologique et radicale d’Isabelle Stengers ». Et c’est de fait tout cela à la fois. Le livre est dense et succinct. Il fait appel à de nombreuses notions très actuelles autour de l’écologie. Il « donne des pistes pour transformer l’action et dépasser nos enfermements. » Le ton est assez accessible pour un livre de philosophie et l’autrice prend le temps d’expliquer les concepts soulevés.

10 décembre 2020

Après C’est mon arbre (à propos de la propriété et du partage), l’écureuil et son arbre reviennent dans un album, en apparence léger, sur la protection des arbres et l’épuisement des ressources.
C'est très joli et cela fait se rendre compte petit à petit de la différence entre ce qu’on fait et notre discours qui ne coïncident pas toujours (euphémisme).

Inspiré par l'action de greta thunberg pour sauver la planète

Gautier-Languereau

15,95
7 décembre 2020

Un joli conte moderne sur l'écologie

Un conte moderne « inspiré par l’action de Greta Thunberg pour sauver la planète » qui met en scène l’adolescente vivant dans la forêt entourée des animaux. Cependant, les Géants sont insatiables et en veulent toujours plus. Ils détruisent la forêt pour se construire une ville toujours plus grande. Un jour Greta décide de se mettre à l’entrée de la forêt avec un panneau « Stop ». Au départ toute seule, elle est rapidement rejointe par une foule qui devient si énorme qu’elle barre la route aux Géants. Iels discutent ensemble et les Géants reconnaissent leurs torts et arrêtent tout du jour au lendemain et réparent leurs dégâts.

Le choix du conte pour représenter une allégorie de la modernité est judicieux et fonctionne parfaitement car le format est très adapté aux enfants et donne de l’espoir. Toutefois, les autrices sont lucides et reconnaissent dans une postface que dans la réalité « Greta continue de combattre les Géants ». Elles appellent également les enfants à s’engager car « Personne n’est trop petit pour changer les choses ». Même si les solutions à la fin sont un peu trop tournées vers l’individu plutôt que sur le collectif. Le dessin et les couleurs sont vraiment jolis. Cet album est très beau et nécessaire.